mardi 11 novembre 2014

La fausse monnaie, drogue et mort des peuples :



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, aux liens suivants :
-        http://www.cncombattants.org 
-        http://www.echodufrioul.eu 
-        etc…

CHRONIQUE économique « FINANCES – VERITES » 
N°136

errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

Mercredi  12 NOVEMBRE 2014

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,


Mon incroyable avantage, sur tout le monde, réside dans la synthèse qu'offre mon intellect, enrichi à la fois d'études universitaires dans les domaines dits "économiques", et de niveaux équivalents, post-bac scientifique, dans les domaines dits "naturels" avec, par exemple le Brevet de pilote d'avion, augmenté de ses "qualifs (B,VN,QRI,ON TOP, PP-IFR)", et le permis mer hauturier. A 68 ans prochainement, une leçon de choses s'impose à moi comme une évidence : l'humain DOIT faire confiance à la LOI NATURELLE. Laquelle nous permet de voler dans l'atmosphère, de naviguer sur les 7 mers. La gestion provisoire des affaires collectives impose de la respecter totalement dans ce qu'elle offre de plus salutaire : la certitude que l'équilibre de tout avec tout, et entre tout, est NATUREL. Tout tend vers cet équilibre, qui résulte des lois de la Création, lesquelles sont incontournables, quoi qu'on fasse. Obéir à la prétention de les contrarier constitue la garantie absolue, indubitable, prévisible et prévue, des MALHEURS individuels et collectifs qui résulteront de celle-ci. Je peux résumer ma synthèse par cette formule de pilote : il suffit de "maintenir la bille au centre et les ailes droites" pour que l'équilibre étant respecté sans aucune contrariété, l'avion vole, et d'ailleurs seul. Ce qui rejoint le fameux principe de LOUIS XVI : tout Gouvernement doit tendre à se rendre le plus inutile possible au Peuple.

Mon postulat de gouvernement est donc le suivant : " N'agir que sur les fondamentaux, dans le respect des lois naturelles, en toute transparence et honnêteté. La LIBERTE de chacun trouve sa pleine expression dans la concordance exigée par Dieu de l'intérêt individuel, familial et collectif, lequel garantit le BIEN COMMUN général, garanti en sus par les lois fondamentales". Ce qui veut dire que le Gouvernant ne doit agir que par l'exigence du respect de sa propre LOI FONDAMENTALE par tous, en tous lieux et circonstances, dans le cadre des DIX COMMANDEMENTS. Ne jamais intervenir sur les symptômes, maintenir le cap de l'essentiel.

Les derniers 30.000 ans d'histoire de l'Humanité abondent en contraventions au respect absolu dû à la Souveraineté individuelle, encadrée et soumise, pour le BIEN COMMUN, à la LOI de la CREATION voulue par le CREATEUR de toutes choses. Les derniers 4.000 ans abondent en exemples des conséquences terriblement néfastes qui sanctionnent à chaque fois les prétentions humaines. D'où mon titre de ce jour pour ces temps de dérapages prétentieux :

« La leçon du passé composé,
oubliée au présent,
menace le futur simple immédiat !… »


1) Dans l’ACTUALITE économique générale : ECO 1 :

« 4.000 ans de traitements malheureux des symptômes !… »

24hGold faisait paraître le 2 Janvier dernier 2014, un article très étayé de Tom DILORENZO, intitulé : "4.000 ans de contrôle des prix ". Le singulier laisse penser à une continuité que l'exposé dément. A chaque fois, les erreurs ont été suivies de corrections ramenant au statu quo ante. Le "s" à "contrôles", non seulement s'impose, mais explique bien mieux le contenu de l'exposé. Quant aux "4.000 ans", il s'agit d'un arrondi, puisque l'exposé s'appuie sur les supposées "lois" contenues dans le "CODE d'HAMURAPI" dont je vous ai déjà parlé en détails, précédemment dans mes chroniques, lequel date de -1750 ans environ avant Jésus-Christ, soit donc de 3.764 ans, à peu près, en cette année commémorative de la mort du Roi de BABYLONE. Par ailleurs, loin de contenir des "lois", il ne collecte en réalité que 276 décisions judiciaires formant, en somme, une jurisprudence, édictée comme telle, par le Roi HAMURAPI de Mésopotamie, désireux de laisser une trace de sa sagesse de gouvernement pour... l'HISTOIRE. Son attitude fut plus humble que celle des gouvernants des démocraties populaires et totalitaires modernes. Cette thèse de la jurisprudence est celle des spécialistes de la stèle de pierre haute de 2,25 mètres découverte en Iran. Elle est aussi la mienne qui me conduit à orthographier HAMURAPI en conformité avec la description linguistique la plus scrupuleuse, au contraire de celle, commune : "Hammourabi", tirée du langage dit "familier". Ces décisions ont comporté des références indirectes de prix à cause des indemnités accordées aux uns, aux frais des autres, par les tribunaux indépendants de tout le royaume, par exemple, cités par l'auteur : "Travailler la terre doit être payé l'équivalent de HUI GURS de maïs par an ", ou encore : "Un berger doit être payé SIX GURS de maïs par an ", et : "La location d'un bateau de soixante tonnes doit être payée un sixième de Sicle d'Argent (-métal pur)... par jour " etc.  

Cette citation historique ne me paraît en rien comparable aux "Grandes Inquisitions" démocratiques périodiquement déclenchées qui constituent, elles, effectivement des fixations autoritaires des prix par des politiciens vaniteux, dont toute "Majesté " est absente. A cet égard, CREON, souverain dans la tragédie politique de Sophocle "ANTIGONE", incarne bien la soumission des gouvernants post-monde antique, dits "modernes", aux lubies découlant de l'ignorance populaire. Tom DILORENZO cite donc :
- Dans l'Égypte des PTOLEMEES du IIIème siècle avant Jésus-Christ, post "Alexandrienne ", "...tous les prix étaient fixés, à tous les niveaux", ce qui généra "une armée de contrôleurs " !
- Plus tard : "La Grèce forma une armée d'inspecteurs du grain chargés d'en fixer le prix selon les instructions d'Athènes. Ce qui mena à une pénurie. Seuls les contournements des lois par des entrepreneurs courageux, pourtant sous peine de mort, permirent de sauver alors des milliers de gens de la mort ".
- Plus tard encore, en 284, l'Empereur Dioclétien, répandant trop de monnaie en circulation créa une inflation par les prix. Il décida alors de "fixer les prix maximum de la viande de bœuf, du grain, des œufs, des vêtements etc... sous peine de mort pour les vendeurs stigmatisés, ce qui entraîna une pénurie " qui causa famine et morts ! La loi fut donc abolie.
- "Georges WASHINGTON frôla la famine populaire en imposant des prix fixés et contrôlés", rappelle aussi l'auteur de l'article, en PENNSYLVANIE. La loi fut abolie par le Congrès des nouveaux États-Unis d'Amérique le 4 Juin 1778 !
- La Révolution française commit la même erreur sous la plume de ROBESPIERRE qui édicta le "maximum général" en 1793, imposant le prix du grain, et puis bien d'autres... L'auteur rappelle que "les gens étaient si mal nourris qu'il leur arrivait de s'effondrer de malnutrition en pleine rue, dans certaines villes de France " ! Je rappelle que la Constitution actuelle, dite de 1958, comporte bien des dispositions "Robespierriennes" ! Alors que l'auteur rappelle que ROBESPIERRE fut accompagné à la guillotine, à son tour, aux cris populaires vengeurs de "laissez passer le MAXIMUM " !
- Après ces Vérités sur la "Mère de toutes les Révolutions", l'auteur ose enfin dire une partie de la vérité sur la seconde guerre mondiale, en rappelant que "Les responsables de la planification centrale des États-Unis d'Amérique étaient plus totalitaires que les nazis en matière d'économie... Après qu'ils aient montré un net attachement aux contrôles nazis après la fin de la guerre, Hermann GOERING sermonna Henry TAYLOR (1), correspondant à la guerre américain à ce sujet : " Votre Amérique prend des décisions économiques identiques à celles qui nous ont causé tant de tort. Vous tentez de contrôler les prix et les salaires... Cela équivaut à vouloir contrôler la vie des citoyens, ce qui est impossible. J'ai essayé, et j'ai échoué... Vous n'êtes pas meilleurs que nous en matière de planification. Je pensais que vos économistes tireraient les leçons de notre expérience" ! ... "Ludwig ERHARDT en 1948, abolit les contrôles un Dimanche. Le "miracle allemand" découlerait de cette décision" ajoute l'auteur.

L'HISTOIRE nous enseigne donc comme une LOI naturelle incontournable que prendre des décisions à chaud pour satisfaire l'ignorance populaire, dans la mesure où elle apparaît comme une menace pour le siège du Gouvernant, conduit à tous les Malheurs populaires d'abord et ensuite à la guillotine du dirigeant lâche ! Il est pourtant évident, du point de vue du gouvernement que donner à l'avion une attitude incorrecte ne peut jamais faciliter son vol. Des ailes penchées et une bille décalée du centre s'appelle : tenter de faire voler l'avion en asymétrique, freinant donc sciemment son avancée, décrochant les filets d'air, précipitant sa chute, parfois moteur à plein régime en montée !

De nos jours, en l'An satanique 2014, les contrôles de TOUS les PRIX et de TOUS les REVENUS, de toutes les manières directes comme indirectes, constituent LA politique du régime, lequel s'appuie sur pas moins de... 76 armées de fonctionnaires, directs, indirects et assimilés pour les assurer quotidiennement, partout, à tout moment ! 76 ARMEES de contrôleurs, inspecteurs, agents, de toutes sortes et de tous uniformes, soit 7.600.000 hommes, féminisées aux deux tiers, qui écrasent tout, tout le monde ! Pour les fidéliser, les lâches aux gouvernements successifs n'hésitent pas à leur accorder, par exemple, des allocations familiales doublement proportionnelles à leurs revenus et à leur nombre exact d'enfants. Pendant ce temps, ces mêmes gouvernants criminels édictent des lois rendant inversement proportionnelles les allocations aux "cochons de payants-administrés-opprimés" et uniquement à TANT d'enfants... On parle même de ne rien leur verser du tout en 2015 !  Autant les fixations de prix et de revenus par tous les moyens, que le poids croissant du coût de ces armées d'inutiles - fonctionnarisés à vies - à 99%, appauvrissent les producteurs, lesquels en arrivent même à disparaître ! Le suicide des agriculteurs, par exemple, est un fait social extrêmement grave qui suit généralement toutes les émeutes paysannes, depuis des décennies... et encore ces derniers jours. C'est inadmissible en principe pour tout gouvernant honnête, et très dangereux pour la vie du peuple dans son ensemble, qui devrait comprendre que la famine le guette à court terme !

Conclusion d’ECO 1 : C'est ce "décrochage en montée", plein régime moteur de la création monétaire pour payer, en réalité, les armées de fonctionnaires, et officiellement pour rechercher une croissance économique du seul PIB, truqué, donc une altitude croissante illimitée et parfaitement absurde, qui s'opère sous nos yeux. Ce genre de décrochage, proche du sol en 2014, plein pot, tout cabré, raidi dans l'effort inutile et inutilement maintenu par ignorance du pilotage, autant sinon plus, sûrement, que par lâcheté sous la pression des ignorants-votants-électeurs, est toujours mortel. Le CRASH est garanti ! C'est ce que l'on appelle en langage de pilotes de planeurs : "aller aux vaches". Mais en langage de pilote d'avion à moteur(s), cela s'appelle : "se planter", la tête la première, ou encore mieux : "creuser sa tombe"... Comment un Gouvernement digne de ce nom peut-il oser laisser avancer l'euthanasie des vieux, des malades, des bébés décrétés en surnombre, l'avortement, la grossesse en batterie comme celle des poules, la réduction des retraites imposées par des "cotisations" inversement proportionnelles également imposées, de même que les soins !? Tout cela c'est l'alerte au décrochage dans le cockpit que j'entends encore à l'exercice : "AM-BU-LANCE ! T'es-FOU-TU !"... Conséquence prévisible et prévue par la très pertinente observation de SOPHOCLE, il y a 2.455 ans, sur "la FIN du MONDE ANTIQUE" et le début de l'ère de l'imbécillité... comme on le sait d'expérience en 2014.

1) Il fut à l'origine du "taylorisme", postulat économique d'une rentabilité accrue grâce à la division du travail qu'appliqua Henry FORD...


2) Dans l’ACTUALITE économique financière : ECO 2 :

« Le ventilateur à imbécillités !… »

On se rappelle cette histoire drôle sur Chirac : " Arrivant à la Sainte Porte du Paradis, il demande à St-Pierre ce que sont tous ces ventilateurs accrochés au mur ? St-Pierre répond qu'il s'agit du nombre de stupidités, imbécillités, idioties, crimes et délits divers commis en temps réel par tous les Gouvernants. CHIRAC voyant que certains tournent vite et d'autres très lentement, voir même restent à l'arrêt, s'étonne alors de ne pas voir le sien ? St-Pierre répond alors : "C'est parce que le vôtre tourne tellement vite que Dieu l'a placé sur son bureau" " !

C'est ainsi que je suis tombé sur cette ignorance diplômée, enseignant, bien sûr, en école de commerce, auteur, bien sûr édité par l'oligarchie, de plusieurs livres, d'un blog et, bien sûr, animateur de chroniques à la télévision régionale et à la radio. Tous ces "médias" me sont évidemment fermés... Il doit donc forcément y avoir une différence grave !? Ce Raphaël DIDIER titra récemment : " Pourquoi les déficits publics ne se réduisent (-ils) pas ? " Sa théorie, archi-brûlée, repose comme toujours sur la nécessité du déficit des comptes publics pour soutenir la "croâââssssance" ! Il parle, en expert, du coefficient "multiplicateur des dépenses publiques", rapport entre la croissance du PIB et la variation de la dépense publique.

En somme, le pilote gouvernemental en titre appuie la manette des gaz, tire sur le manche, tout ça à fond, pour provoquer quoi ? Une avancée nulle et une vitesse verticale en réduction puis... négative, tout ça en se demandant pourquoi l'avion ne monte ni n'avance plus ? Pire, le vent le fait reculer par rapport au sol, qui se rapproche, malgré tous les efforts techniquement prévus au manuel pour le faire monter ! L'apprenti pilote qui n'a jamais fait le moindre exercice de décrochage avant de monter aux commandes de l'avion "France", ne comprend évidemment rien au pourquoi du comment. Il n'y a qu'à voir ce qu'il raconte dans le poste :




Conclusion d’ECO 2 : Quant au commentateur, économiste écouté, le sieur Raphaël DIDIER, il ignore simplement une toute petite chose : tant que la monnaie est réelle, honnête, de bon aloi et qu'elle est simplement utilisée par tout le monde à égalité de droits et de devoirs, une rentrée future espérée d'un investissement immédiat, même par l'État, est bonne chose, mais quand la monnaie est devenue tellement malhonnête qu'elle en est inexistante, inventée, alors la dépense publique en fausse monnaie ne rapporte que de la... FAUSSE monnaie ! L'hélice ne brasse plus que... du vide ! Et c'est le trou d'air sans aucune possibilité de ressourcement.


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire : ECO 3 :

« L'hélice en drapeau !… »

Cela fait déjà un bon nombre d'années que le groupe motopropulseur de l'avion "France" n'est plus alimenté qu'avec beaucoup de comburant par millions de mètres cubes, et de moins en moins de carburant, même factice, et qu'il en est réduit à ne fonctionner qu'avec quelques millimètres cubes de vapeurs de monnaie véritable. Résultat, le moteur vient de s'arrêter en 2014. L'hélice est en drapeau, l'avion descend, inexorablement. Chaque action du manche à cabrer pour le faire remonter diminue la vitesse, le fait descendre plus vite...

Depuis janvier dernier (2014), la FED sous le gouvernement de Janet YELLEN ne finance plus les découverts de l'État fédéral américain. L'ère des Quantitatives Easings est, au moins en ce moment, terminée. Ce qui se fait aux States est immédiatement ordonné en Europe. Résultat, plus de Q.E. non plus de la part de la BCE ! Et là, c'est carrément "la Guerre civile" au gouvernorat de la BCE, titre latribune.fr du 6 Novembre dernier ! La BCE serait "devenue une poudrière" ? En fait, lieu géométrique des affrontements entre :
- à Gauche les tenants du laxisme monétaire avec, comme mobile du crime, la soit-disant nécessité de financer les états pour qu'ils continuent à faire des déficits dits "publics" en vertu du théorème rappelé par Raphaël DIDIER, au premier rang desquels la France et l'Italie,
- à Droite les tenants de la monnaie saine pour une gestion économique saine et sans déficit comme l'Allemagne.
En somme, Mario DRAGHI est contesté, il le prend de haut, déclare qu'il est le seul décideur. Mais deux gouverneurs allemands de la BCE : le Luxembourgeois Yves MERSCH et l'Allemande Sabine LAUTENSCHLÄGER, poussés par le vent de l'opinion allemande ulcérée, et leur BUNDESBANK (la BUBA) avec Jens WEIDMANN en proue, lui mènent la guerre interne, à outrance et sans quartier.

Dans son édition du 3 NOV dernier, le Contrarien-matin N°547 rapporte ce cri d'alarme d'Alan GREENSPAN, ancien Gouverneur de la FEDERAL RESERVE BANK américaine de 1987 à 2006, durant donc 19 ans sous des Présidents des deux bords officiels : "Le dénouement sera douloureux : achetez de l'Or... " ! Il stigmatise l'évidence soulignée plus haut : "Le programme de rachat obligataire de la FED (QE) qui visait à réduire le chômage et stimuler une croissance économique plus forte, n'a pas atteint ses objectifs ". VLAN !

Conclusion d’ECO 3 : Bref, l'arrêt de l'approvisionnement en carburant inventé n'a fait qu'arrêter officiellement en 2014 un moteur qui s'est déjà virtuellement arrêté depuis... 1965 ! La capacité des états, mêmes totalitaires, et dictatoriaux, à trouver du crédit avec comme garantie cynique la totalité de l'épargne et même de tout le travail, pour les trente ou cent ans à venir, de tous leurs "Citoyens", reste surprenante. Elle l'est moins quand sait ce que je ne cesse de vous expliquer depuis 35 ans, à savoir qu'ils sont maintenant intimement liés, entremêlés, jumelés, emboîtés, dans un coït endiablé avec toutes les banques, dont ils ont organisé la cartellisation oligarchique. Les deux époux mariés pour le pire, l'Économie et la monnaie, ont cru pouvoir vivre d'amour pornographique et de fausse monnaie... en oubliant la nourriture : les peuples. Sans peuple, plus du tout ni de pouvoir d'achat chez les oligarques richissimes, ni de solvabilité bancaire, ni d'état viable !


Ma Conclusion Générale du Jour : sera empruntée en partie, mais corrigée, car basée sur des clichés erronés, à Ludwig VON MISES : Une monnaie saine est essentielle à la LIBERTE. "Elle constitue l'instrument destiné à protéger les libertés civiles des empiètements despotiques de la part des Gouvernements ". Elle est une des Institutions destinées à garantir la PAIX entre les hommes. Elle ne peut remplir son rôle que si elle est concrète, inoxydable, et admise par tous, dans tous les échanges. La monnaie saine, ne peut être que gérée honnêtement en toute transparence. La monnaie saine ne peut exister qu'à côté d'un Gouvernement honnête, transparent, soucieux du BIEN COMMUN. La monnaie ne doit en aucun cas subir la moindre fluctuation de son pouvoir d'achat réel, mise à la disposition, en quantité adaptée exactement aux besoins démographiques et de développements réels de l'économie, de manière à ne provoquer aucun désordre économique comme la croissance, ou son inverse, la récession. Le couple monnaie-économie est comme tous les couples humains, formé de deux entités différentes, ayant une vie différente, pour pouvoir être complémentaires. Une monnaie mal gérée, et même viciée, au pouvoir d'achat fluctuant au gré d'abord des aléas de la vie et des ignorances, puis des volontés d'enrichissements sans cause légitime d'oligarques sans scrupules, anéantit les peuples, dont les malheurs s'accroissent jusque dans des proportions insoutenables. Si je ne suis pas forcément d'accord avec tous les éléments des développements du Contrarien-Matin, par contre, je le rejoins forcément sur ce constat de John Fitzgerald KENNEDY (JFK) : "A vouloir étouffer les révolutions pacifiques  (NDLR : comme celle des 25 Armées, rassemblées en 3 fois, en France, contre la "loi Taubira") on rend inévitables les révolutions violentes " ! La fausse monnaie alimente l'instabilité du monde depuis 1963 et l'assassinat de Kennedy pour le financement des armes toujours plus massivement mortelles. Rappelons-nous que Jean LARTEGUY a écrit un livre que je possède : "Un million de dollars le Viet", prix de revient qu'aucune monnaie saine ne pouvait payer. On nous parle maintenant de navires de guerre sans aucun homme à bord, en somme des drônes géants... Tout cela est, ne peut être que, financé par de la monnaie inventée. Si les allemands décident enfin de déclarer l'euro anticonstitutionnel, toute la pyramide des escroqueries conduisant à la IIIème guerre mondiale s'effondrera. J'en serai ravi ! Car dorénavant, les retombées mortelles de la fausse monnaie sont devenues capables, comme l'ensemble des bombes atomiques qu'elle a financé depuis 1945, de rayer l'Humanité de la carte de la Création et même de détruire la planète en morceaux... DINGUE ! VIVE LA PAIX ! A BAS la FAUSSE MONNAIE INVENTEE ! DROGUE et MORT des PEUPLES...

mardi 28 octobre 2014

Pauvres petits Français...



Pour :

Chroniques reprises, ou citées, aux liens suivants :
-        http://www.cncombattants.org 
-        http://www.echodufrioul.eu 
-        etc…

CHRONIQUE économique « FINANCES – VERITES » 
N°135

Mercredi  29 Octobre 2014

Madame,
Mademoiselle,
Monsieur,


D
ernières nouvelles en date : les banques françaises résistent au stress-test de la Banque Centrale Européenne (BCE). Tous les "médias" aux ordres relaient la "bonne nouvelle",  COCORICO-COCO !...  Quant à latribune.fr, elle allait lundi matin jusqu'à relayer la demande immédiate de certains que les banques augmentent leur "production" de crédit ! Au même moment, j'apprenais que la pauvreté en Grèce toucherait désormais 50% de la population avec un revenu moyen mensuel de... 432,oo € ! J'apprenais déjà la semaine passée de la bouche du Sieur Manuel BARROSO, Président en fin de mandat de la Commission européenne, que la Grèce et l'Irlande se portaient bien et n'avaient plus besoin d'aide européenne. Il ajoutait même que, toujours grâce à SA politique, l'Irlande caracolait en tête des "taux de croissances" de l'Union Européenne... Réaliste, la CHINE aux antipodes de cette argumentation comme de Bruxelles, vient de communiquer qu'elle cesse de se référer, selon la mode occidentale, au seul PIB et promeut son propre indicateur économique, mâtiné de social et d'environnemental, notamment. Le Royaume-Uni, plus que jamais... "uni" après la fin de la menace d'indépendance de l'Écosse, voit CAMERON faire l'unanimité des forces politiques d'Outre-manche contre l'exigence de Bruxelles de prélever sous un préavis très méprisant de trois semaines seulement, rien moins que 2,1 Milliards d'euros !

Bref cette fin d'Octobre montre un monde plus que jamais déchiré par les prétentions totalitaires et sectaires des Gouvernements occidentaux qui déchaînent une propagande digne de la pré-guerre mondiale en cours de montage à la manière d'une bombe atomique avec explosions primaires ultra-contrôlées.

Plus que jamais, les dérives occidentales menacent la paix du monde. L'inversion des valeurs économiques, financières, monétaires et bancaires a entraîné l'inversion des valeurs sociales, familiales et institutionnelles. Plus que jamais l'escroquerie dictée par des irresponsables criminels au Gouvernement de la France sévit dans tous les domaines. Leur excuse qui consiste à s'abriter sous le parapluie de leurs Maîtres mondiaux vaut, à mon avis, une peine aggravée pour leur lâcheté. Et c'est avec un rire jaune que je titre aujourd'hui :


« UBU-KAFKA-GRIBOUILLE déchirent le monde !… »

 

1) Dans l’ACTUALITE économique générale : ECO 1 :

« aux antipodes : Le REFUS de la pauvreté occidentale !… »

Le Produit Intérieur Brut, avec ses agrégats anglo-saxons, imposé par Valéry GISCARD D'ESTAING entre 1974 et 1981 dans le cadre de sa "réforme" de la Comptabilité Nationale, a constitué une double mutation. Mutation intérieure de nos statistiques, et extérieure en harmonisant les comparaisons avec les autres Pays. Dès les années 1981-88, le PIB est devenu l'instrument de sélection des États. En prévision sans doute de cette émulation, VGE accepta la revendication des fonctionnaires de payer, eux aussi de l'IRPP. Ceci ouvrit deux voies. La première voie fut celle du second volet de la fiscalité, qui en ce qui les concerne depuis, a pour but de REPRENDRE une partie du Pouvoir d'achat prélevée dans un premier temps sur les Impôts du secteur privé. Ce qui amena une augmentation des traitements des fonctionnaires à la hauteur du privé puis au-dessus... Toute cette démagogie aboutit de nos jours à une masse énorme de dépenses publiques qui contribue elle-même à doper le total du... PIB. Car la deuxième voie, est toujours celle de faire apparaître un PIB de plus de 2.000 Milliards d'euros qui permet de faire baisser le ratio de l'endettement et du déficit public et de faire croire à un relatif maintien dans les critères de Maastricht ! Sinon, le vrai PIB français est d'à peine les deux tiers de cela. La réalité est donc une dette publique totale de près de 150% de ce PIB réel alors que les chiffres officiels parlent de 100% et un déficit annuel de plus de 7% au lieu des 4% avoués. J'arrondis pour la commodité, mais voilà l'ordre de grandeur.

Sous ces ratios temporisateurs mensongers perce donc une réalité qui est celle de l'appauvrissement général des salariés, cadres, employés et dirigeants du secteur privé, seul producteur condamné à TOUT payer en dernier ressort ! Quand certains vous disent, courageusement, comme moi-même, que "tous les voyants" sont au rouge et, comme Valéry GISCARD D'ESTAING, à l'âge de 88 ans, la semaine dernière encore, que la France est en décadence et menacée du sort de la Grèce, que faut-il dire encore pour que chacun se prépare chrétiennement, à faire face à l'effondrement certain du "système", lequel accélère, comme ce TGV fou, en plein virage, et bondit par-dessus ses rails, précipitant 70 millions d'habitants dans la misère ? Car sinon, les gens vont s'entre-tuer pour un demi-litre d'essence ou une demi-banane !... Le chaos des wagons économique, financier, monétaire et bancaire fracassés les uns contre les autres, arrive... "à fond de train" !

Déjà, en Grèce, selon un rapport repris par le Contrarien-Matin de Lundi, "6,3 millions d'habitants, soit 3 Grecs sur 5, vivaient dans la pauvreté dont 2,5 millions en-dessous du seuil des 432 €, soit 60 % du revenu moyen des ménages, lequel correspond aussi, à peu près, au SMIG jeune " ! J'apprenais hier Mardi sur Média-Presse-Info qu'en THRACE occidentale où vivent 100.000 musulmans, soit 90% de la population, la CHARIA était tolérée par le Gouvernement grec de lâches, circonstance aggravante et triste avertissement complémentaire à l'Europe...

Pour éviter de connaître le même chaos que cette prestigieuse Europe en cours d'effondrement sous ses prétentions et son laxisme masqués par des statistiques mensongères, en tête son invention du PIB, le Bureau d'État des Statistiques (BES) change la comptabilité nationale chinoise. Désormais son indice général cesse de mettre l'accent sur cette "croissance" du PIB qui ne fait que masquer celle de la pauvreté en Occident. Il prend en compte l'optimisation structurelle, la modernisation industrielle, l'innovation, la protection de l'environnement et l'amélioration du niveau de vie de la population. Plus de quarante indicateurs, entre autres : consommation des habitants, taux d'urbanisation, ratio des dépenses en RD (Recherche & développement) sur PIB, réduction de la pollution, et ratio de l'encours total de la dette publique sur les Recettes Budgétaires, vont servir à maximiser l'appréciation de la réalité avec un signe final soit d'enrichissement réel, soit d'appauvrissement réel, individuel moyen et collectif total. A cette aune, le ratio de la dette publique française de 2.100 Milliards € bientôt, sur les 300 Mds € environ de recettes totales annuelles impose donc à la France un ratio de 7 fois ! Pire encore, l'aggravation annuelle par le déficit de près de 100 Milliards annuels en 2014, représente déjà 33% des recettes totales. En somme, comme tout un chacun, l'État a déjà fait le plein de ses capacités d'endettement et ne rembourse plus rien de l'antérieur, qui constitue donc plus que jamais dans le passé la fameuse : DETTE PERPETUELLE ! Le dommage consiste évidemment à la financer à court terme au lieu de le faire avec des obligations de rentes d'État de 30 à 100 ans.

Conclusion d’ECO 1 : La France, gérée par des gangsters, pilleurs au service des pillards, vendue puis trahie, s'écroule donc en 2014. En 2015, année rouge vif, rouge sang confirmée, le pire est à craindre. Une démission, ou un Coup d'État, doit virer la totalité de la gente maçonnique de tous les postes où elle s'est installée telle un cancer de la société, tuant le malade. C'est désormais une question de vie ou de mort. L'étranger nous montre la voie à suivre : restructuration complète de l'économie en faveur du productif, protection nationale renforcée, réduction quantitative des impôts de plus de la moitié en pourcentage, et suppression des 3/4 d'entre eux en nombre, restauration du respect de la VOLONTE GENERALE, suppression de la mainmise des partis sur la vie collective et sociale, suppression de tous les étages politiques sauf deux : les Institutions nationales et les localités, redevenant LIBRES ! La totalité des dépenses doivent collectives être CONSENTIES par les gens du privé, les familles, avant d'être exigibles conformément aux articles du Code Civil portant sur la naissance des obligations. La quasi-totalité des dépenses publiques doit être supprimée pendant le temps qu'il faudra au redressement du secteur privé, seul créateur de toutes les richesses. Toutes ces mesures devront être prises pour permettre le respect le plus longtemps possible de l'existant, avant entretien, rénovation ou remplacement des infrastructures collectives usées.


2) Dans l’ACTUALITE économique financière : ECO 2 :

« POUR l'arrêt de la production de crédit ex-nihilo !… »

Ubu-MOSCOVICI chez KAFKA bruxellois ! Voici ce que j'ai trouvé, je ne sais plus où, mille pardon, donc je cite un copié-collé par moi ex-abrupto : "La farce européenne s'est enrichie d'un nouvel épisode : Le 5 Mars, La Commission européenne place la France sous surveillance renforcée à cause de ses dérapages budgétaires. Le 8 Octobre, elle nomme Pierre MOSCOVICI, encore sous traitement de Ministre des Finances, au poste de Commissaire aux... Affaires économiques et financières ! Donc chargé de sanctionner la France pour son dérapage budgétaire maintenu "... Pour s'assurer de sa loyauté européenne, " la Commission nomme deux Vice-présidents chargés de surveiller le... Commissaire, lui-même chargé de surveiller... la France " ! Je ne sais pas vous, mais moi, tout ce montage me rappelle fichtrement celui des Commissaires politiques révolutionnaires à l'exemple suivi par les soviétiques et les asiatiques comme au Cambodge et au Viêt-Nam ! Mon CTRL-C... CTRL-V ajoute : " Si le déficit de la France est jugé trop important (NDLR : comme il semble l'être !), tout ce petit monde pourra lui infliger une amende... aggravant ledit déficit " ! Bref, le Soviet de Bruxelles agit sur la France comme le Soviet de Paris sur l'ensemble des Français : en dictateur irresponsable. Et là je comprends mieux la nomination de MOSCOVICI : il a l'expérience !

Citant REUTERS, le Contrarien-Matin de Lundi nous informe que " la BCE estime à 25 banques de l'Euroland sur 130, celles qui ont échoué à l'examen sans précédent du secteur par un "staff" de 6.000 (fonctionnaires ?), évaluant à 25 Milliards € leur besoin de recapitalisation ".  En somme un simple petit Milliard de rien du tout par banque... pas une seule grande banque française ! Il suffit donc de "lever" la somme totale sur le "marché" de la production ex-nihilo du crédit et le tour sera joué. Alors je me suis amusé - façon de parler, évidemment ! - à rapprocher ce "besoin" que plus aucune épargne ne peut satisfaire, de la capacité extraordinaire des banques réunies en cartel à inventer du crédit par le moyen de la titrisation. Sur le WEBSTAT de la banque de France, rien que pour la France, l'encours des créances titrisées a progressé de 1,429 Milliard en 2008 (T4) à... 13,778 Milliards en 2014 (T2) soit de + 864,17 % en moins de six ans ! SEPT FOIS la mise ! Endetter le particulier ou le ménage de base est donc un sport aisé : il suffit d'augmenter les impôts, les gens sont obliger d'emprunter pour payer, les banques leur prêtent les sommes demandées, elles titrisent leurs créances à 19% en se refinançant à zéro pour cent à la BCE et les revoilà solvables... Y-a plus de problème, Y-a plus que des solutions ! Sauf pour les payeurs finaux que sont les ménages qui sont menacés, les vilains mauvais-payeurs, d'être refoulés à la rue sous des cartons de déménagements...

En Grande-Bretagne, toujours à la pointe des retournements de vestes, décide de planter l'Europe, étoffer sa défense avec les Américains. Et tout cela en lançant des obligations d'État en YUANS RENMIMBIS ! A bas la dictature de BRELIN, vive celles des Antipodes. PEKIN c'est loin... En plus, comme cela, elle accroît son indépendance de tous les côtés. Les Américains sont payés en dollars mais garantis par des yuans arrivés chez la Banque d'Angleterre. L'Europe ne leur vend plus rien d'important, donc ne touche plus grand-chose non plus de l'Angleterre. La perfide Albion sait où est son intérêt. Et le Royaume de France ? Trahi par les républicains prétentieux, il disparaît de la carte du monde, comme ce puzzle que l'on démonte pièce par pièce pour le remettre dans la boîte de l'Histoire...

Conclusion d’ECO 2 : La FRANCE sous dossier de SURENDETTEMENT à BRUXELLES depuis CHIRAC, va devoir en passer par les décisions pénalisantes et socialement insupportables de la Troïka : FMI, UE, BCE. Subissant le sort des Grecs avec 432 € par mois de revenus, avec un prix du bœuf au kilo de 70 euros, le beefsteak n'arrivera plus dans les assiettes de soupes de garbures landaises qu'à NOËL, et encore... Pendant ce temps, notre ennemi juré depuis ce "27 octobre 1293 où le Roi Philippe le Bel cita le roi Édouard Ier d'Angleterre devant sa Cour, en tant que duc de Guyenne, et menaça de lui confisquer son duché ", continue de nous faire subir le fouet en détruisant la métropole, après avoir détruit notre Empire mondial avec ses deux guerres... mondiales, tout en réussissant, le bougre, à conserver le sien, à peu près, en tout cas mieux que nous ! Bizarre que cet anniversaire n'ait pas été commémoré et que seul le Salon-Beige l'ait cité !?... Vous avez dit "bizarre" !? Mes chers lecteurs et auditeurs !?... Oui, j'ai bien dit "bizarre" aussi.


3) Dans l’ACTUALITE économique monétaire : ECO 3 :

errare humanum est, PERSEVERARE DIABOLICUM

« Le parallèle séculaire OR-pétrole !… »

Cela fait maintenant plus de 40 ans que je lis, entend, traite, rédige, expose, retransmet personnellement cette obsédante course quasi-parallèle, en tout cas redondante, de l'Or et du pétrole via la monnaie de règlement international (Dollar US) depuis 1944, soit depuis 70 ans. Par exemple, en 1979-1980, ce fut cette envolée du prix de l'once d'Or à 792 $US/Oz anglo-saxonne. Les PETRODOLLARS, comme on les appela alors, se révélant sans aucune couverture chez les banques françaises notamment, se convertirent en barres et en lingots d'Or. Les Arabo-musulmans comme l'Arabie Saoudite coûtèrent à la France, rien qu'en 1981, selon le Ministre MONORY, la bagatelle de 550 Milliards de Francs Français en TROIS SEMAINES, avec des taux d'intérêts sur les dépôts en banques à 3.571,00 % l'an, je m'en rappelle encore ! La faillite était patente ! Les Saoudiens et d'autres se vengèrent en achetant avec les dollars impayables inventés en comptes bancaires à Paris, comme chez la BNP pour plusieurs Milliards de Francs avec seulement 100.000 dollars US en compte aux USA comme base, des tas de biens réels : châteaux, terres, avenues prestigieuses comme les Champs-Élysées etc... Nous fûmes saisis comme "des propres à rien" faute d'avoir pu payer en vrais dollars tous les barils de pétrole achetés à 100 ou 117 $US l'unité à des Arabes pris pour des dupes, mais qui ne le restèrent pas longtemps : 4 ans.

Le 16 Octobre dernier, 2014... 34 à 41 ans après cette "crise" (1977-1984) mémorable, voilà que le baril voit son prix redescendre à 80 $US/baril. L'Arabie saoudite, en pleine crise du dollar réagit exactement à l'opposé de 1977-1984 ! Elle baisse le prix et le maintient en dollars ! Aucune hausse sur l'Or ! Baisse du baril de -30 % de 115 à 80 $US. L'Once d'Or anglo-saxonne de 31,109 grammes baisse même de 1.006,34 à 996,36 $US. Alors que depuis 40 ans l'Once d'or suit en gros le prix du baril selon une courbe grosso-modo parallèle, voilà d'un coup ce dogme remis en cause. POURQUOI ? Comment ? La raison est simple, elle est géopolitique et conforme à la guerre déclenchée par les États-Unis d'Amérique sous les ordres d'ISRAËL, contre la Russie et ses alliés, comme l'Iran. L'Arabie Saoudite et les autres producteurs de pétrole du Moyen-Orient ont d'abord constatés que, de toute façon, le ralentissement de la demande de pétrole dans le monde était un fait ! Donc, la baisse du prix est conforme au "marché", elle est logique. Mais comme ils sont habiles, ils ont décidés de complaire à l'Oncle Sam qui ne veut, lui, que détruire les économies iraniennes et russes a minima pour livrer le Moyen-Orient à la domination d'Israël. En abaissant ainsi les rentrées en dollars provenant des ventes de leurs pétrole et gaz, ces deux grands pays sont gênés aux entournures pour faire face aux autres problèmes que les USA et l'OTAN leurs fabriquent comme en Syrie et en Ukraine, augmentés pour la Russie de sanctions économiques et financières déjà lourdes ! Des pays producteurs secondaires comme le Venezuela s'inquiètent ! L'Or aurait dû monter. Mais les Bullions Banks veillent et vendent de l'Or-Papier sans aucun Or physique détenu, à découvert, pour faire descendre son prix, à cause de la confusion voulue en Occident entre papier et métal. Le débranchement des deux par la paire euro-asiate constitue une guerre dans la guerre qui risque de coûter aux USA leur suprématie sur le monde.

Conclusion d’ECO 3 : Bref, la France est morte, désormais soumise aux arabo-musulmans, propriétaires de tout ce qui a de la valeur en France depuis 40 ans, même si les japonais ont pillé jusqu'au cheminée des châteaux ! Et maintenant, très tardivement, l'Allemagne s'approprie quelques beaux "bijoux de famille" des mains nippones et arabes, la France, mise en coupe réglée depuis 1979, trahie et vendue par des politiciens sectaires affiliés à la Secte Noire mondiale siégeant partout dans le monde occidental avec ses Comités comme DAVOS, BILDEBERG, est dégagée du jeu. Avoir des idées c'est bien. J'en ai des milliers. Mais sans argent pour les réaliser, on se retrouve " comme des cons " ! Au moins achète-ton en ce moment le pétrole 25 % moins cher... Mais au fait, dites donc, voilà que le Gouvernement socialiste mais bien ANTI-SOCIAL, n'en parle pas de cette baisse ? Il trouve bel et bon de continuer à nous vendre le litre de super au même prix... donc en ramassant 33% de taxes en plus qu'en septembre. Bizarre... Tiens, encore plus bizarre, Monsieur DE MARGERIE aurait-il été sacrifié après sa visite à Monsieur MEDVEDEV, au motif que les intérêts des Français et des Russes s'opposeraient à ceux d'OBAMA, des USA et des israéliens, auquel le Gouvernement de LA République "française" est soumis ? Ne venait-il pas de s'entendre avec le Gouvernement Russe pour lutter contre les sanctions décrétées par le Gouvernement français ? Voilà la question que je me pose car je sais que les intérêts énormes de la Compagnie TOTAL en Russie étaient opposés à ceux de la politique gouvernementale française et otanesque très anti-Russie. Et l'éloignement du site du crash de l'avion arrangerait bien, dans ce cas, le Gouvernement socialo-totalitaire de Paris, non !? Les "Services" français seraient-ils à l'origine, ou complices de ceux de l'OTAN, dans l'ivresse du conducteur du chasse-neige ? L'affaire serait-elle donc bien plus compliquée qu'on nous le dit !? Ou toute simple !?...


Ma Conclusion Générale du Jour : Tandis que le pauvre petit Hollande vient de se retrouver "passage Molière" à Paris avec les seins nus d'une FEM'HAINE sous le pif, que le "Premier" britannique vient de se faire percuter par un "jogger" sur le trottoir londonien, et que donc les Chefs occidentaux sont l'objet de sarcasmes mondiaux, les serviteurs de l'Islam conquérant, eux, baisent le goudron des rues grecques de Thrace occidentale sous leur occupation étrangère. Et, en plus, avec la bénédiction du Gouvernement de ce pays qui fut le berceau de la civilisation gréco-latine européenne... Tous ces déchirements ubuesques du monde, rebâtit en château des fous de la Secte Noire bénis par KAFKA, vont finir très vite, pour les peuples occidentaux, comme Gribouille sous la pluie des imbécillités prétentieuses des Gourous, dans la marre de la pauvreté. La France dans tout cela, comme je l'ai expliqué en long, en large et en travers, depuis des décennies, est devenue un Pays en voie de sous-développement. En 2015-2017, il sera officiellement sous-développé, réclamant l'aide du FMI... Dailleurs VGE, ancien Président et Chef de l'État quand même, vient de le confirmer. Une confirmation qui n'est quand même pas rien, non !? Mais le monde déchiré et en guerre, va nous laisser choir, pauvres petits Français... Pourtant on les aura prévenus, hein !?